Ingrid nous parle de leur exploitation et de leur produit : « La ferme existe depuis 30 ans. Paul, mon mari, a repris l’exploitation familiale qui se situait, à l’époque, dans les anciens bâtiments de l’autre côté de la rue. Nous avons toujours eu uniquement des vaches laitières, de la race pie noire Holstein, très commune dans notre région. Nous avons environ 90 vaches et quelques jeunes bêtes. C’est ce qu’on appelle une ferme familiale puisque nous travaillons sans personnel.

Nous avons, dès le départ, fabriqué des fromages. Dans un premier temps, nous travaillions pour un affineur mais depuis 2004, nous affinons et vendons nous-mêmes notre production. 

Le Trou-Renard doit son nom à l’une des parcelles où les vaches broutent, le lieu-dit du Trou-Renard. Nos vaches sont en prairie dès le début du printemps jusqu’en automne. Nous fabriquons le fromage à deux, mon mari et moi-même. Ceux-ci sont faits à base du lait de la traite du matin. Ensuite, je m’occupe seule de l’affinage, l’emballage et de la vente. Le Trou-Renard est donc un fromage à pâte molle et croûte lavée. Il un goût prononcé, mais il est un peu plus doux et plus onctueux que son cousin le Herve. »

Laisser un commentaire

Minimum 4 caractères
X